English
 
 
   
 
 

 RÊVER & RÉALISER

Petite Rivière propose un milieu de vie sain, avant-gardiste et responsable.

 RÉFÉRENCES

Les références du projet
         
spacer spacer spacer spacer spacer
 

Développer un parc à Montréal pour la protection de l’environnement

Des espaces protégés et une restauration planifiée.

Petite Rivière entend désigner plusieurs zones protégées sur son territoire afin de régénérer le capital écologique du terrain. Ces zones ont été identifiées par des biologistes, des botanistes et des écologistes, comme les plus porteuses d’une régénération de la diversité biologique par la réintégration et l’intégration de plantes et leur attrait pour diverses espèces d’insectes et d’animaux. Ces dernières seront intégrées dans les secteurs à plus haute diversité biologique du parc, où l’empreinte humaine sera légère, voire presque totalement absente.

 
Espace existant à la limite sud-est du terrain du projet Petite Rivière
 

Les zones protégées pourraient comprendre la petite rivière Saint-Pierre ainsi que les peuplements végétaux biologiquement diversifiés. Dans la mesure où ils peuvent prospérer à Petite Rivière, ces écosystèmes reconnecteront le site à d’autres écosystèmes de l’île de Montréal et d’ailleurs dans le Sud du Québec. Les interactions humaines et animales au sein des habitats réservés seront limitées, et comporteront des points d’observation à la signalisation claire. Ces mesures de protection encourageront une grande variété d’espèces à s’installer dans ces zones.

Un parc pour tous

La création de ce nouveau parc public est un des aspects cruciaux du plan de revitalisation du projet Petite Rivière. D’une surface de beaucoup supérieure à celle de l’ensemble du secteur résidentiel, ce parc pourrait devenir l’un des plus importants attraits du secteur. Il comportera des sections protégées à haute biodiversité, des sentiers et des champs publics, des vergers, des installations sportives et de loisir, ainsi qu’une foule d’éléments éducatifs qui profiteront tant aux chercheurs universitaires qu’aux familles avec jeunes enfants.

Le parc sera sillonné par un réseau de sentiers dont certains seront pensés en fonction d’un accès universel pour accueillir les amateurs de cyclisme ou de la simple balade, alors que d’autres seront laissés au naturel et accueilleront seulement des promeneurs à pied, dans la forêt en cours de régénération. La majorité de ces sentiers permettront également des activités hivernales telles que le ski de fond ou la raquette.

 
Jouer dehors à l'année
 
 

 


 Rejoignez-nous sur Facebook



 Partager et communiquer



 
         
 
Accueil
Qui sommes-nous ?
Nouvelles
Contact

Tous droits réservés © 2011 Stratégie web Könige communications / Conception de site web Art Systèmes Canada